Escalier en bois

ESCALIER EN BOIS : Le choix, la facilité et la beauté réunis

prix-escalier-en-bois.jpg

Afin d’épargner des sommes d’argent importantes, n’importe qui peut essayer de fabriquer un escalier en bois. Qu’on veuille construire un escalier en bois intérieur ou extérieur, c’est une tâche qui exige une bonne planification, les bons outils et du savoir-faire technique. Il y a, bien sûr, certaines exigences qu’il faut respecter. Conformément aux normes, il faut que le giron soit entre 24 et 31 cm et que la largeur d’une marche soit d’au moins 80 cm.

 

Le calcul des dimensions d’un escalier n’est pas une tâche facile et il faut procéder par étapes. Pour bien déterminer les dimensions nécessaires, il faut prendre en considération les paramètres suivants : la hauteur à monter, le nombre des marches, les dimensions de la marche et la pente. La hauteur idéale de chaque marche est de 17 cm, au delà, la montée devient trop raide, et le nombre de marches idéale est de 18 marches, au delà, la montée est trop fatigante.

Si la hauteur de la montée est égale ou supérieure à 125 cm, il faut poser des main-courantes de chaque côté.

Pour calculer le nombre de marches nécessaires il faut faire la hauteur de l'escalier divisée par la hauteur des marches souhaitées.

 

 

La trémie détermine le positionnement et le choix de l'escalier plutôt que l'inverse. De plus, un escalier se conçoit toujours du haut vers le bas.

Il faut prendre en compte :

  • L'importance de l'arrivée (à l'étage) : elle doit être cohérente avec la distribution des pièces et l'espace de circulation.

  • La forme et l'emplacement de la trémie.

  • Trémie rectangulaire : escalier droit ou escalier tournant

  • Trémie ronde ou carrée : escalier hélicoïdal

En général, l'escalier droit est difficile à implanter car il nécessite un reculement important. Alors que les autres types d'escalier profitent au maximum de l'espace disponible.